Les livres.  Cliquer pour agrandir les images  D’autres ouvrages ici Les Arméniens tuent leurs écrivains (les derniers) en n’achetant pas leurs livres. Denis Donikian                                                                                   Cliquez sur les images pour les agrandir                             
Ce dictionnaire de poche bilingue comporte un total de 9000 mots. Le vocabulaire est celui de la langue usuelle d'aujourd'hui dans la république d'Arménie.On trouvera également une présentation historique et linguistique des deux langues.Pour le français, la prononciation est indiquée en phonétique internationale. L'écriture arménienne étant très différente de l'alphabet latin, la prononciation est adaptée  pour le lecteur francophone.Ce dico de poche fait partie d'une collection qui s'intéresse aux langues peu parlées d'Europe comme le croate, le bulgare, le catalan, le corse, le finnois, le gallois, le slovène,etc et....le breton par où tout a commencé (une vingtaine de dicos à ce jour) sans compter la collection de mini-dicos (4,6x 6,4cm) qui regroupe également une vingtaine de titres
LUCINE
Tout un chacun qui est documenté sur le génocide des Arméniens sait qu’une partie des femmes, entre 1915 et 1923 au cours du génocide, furent enlevées par les maitres ottomans et des kurdes.Elles devinrent, de force, musulmanes comme seconde ou troisième épouse, ou bien servantes et esclave sexuelles. Naturellement, beaucoup ont complètement été intégrées dans l’islam, et leurs descendants ignorent leur ascendance arménienne. Mais il en est dont la mémoire a survécu H. Dink les qualifiaient d’« âmes errantes d’Anatolie ». Au cours de leur périple L. Ritter et M. Sivaslian les ont rencontrées, ils nous livrent un témoignage poignant que je vous laisse découvrir, il est agrémenté de très belles photos de M. Sivaslian.  Certains de ces Arméniens sont musulmans tout en restant profondément arméniens.  D’autres se savent chrétiens et le restent mais à quelles conditions ! Mais ce livre est message d’espoir car on continue de dire les choses.L’ouvrage, qu’il faut réellement lire, fait l’objet dans France Arménie (n°386), de 2 pages (42/43), de commentaires. Gérard BOSSIERE
4 COUV COUV
Notre ami Marc Girard vient de nous gratifier d’un nouvel ouvrage, un roman, cette fois intitulé « Arménouhie ; De retour à Erevan… ». La trame de l’histoire figure en 4ème de couverture, je ne vais donc pas l’évoquer. Par contre il n’est pas inutile de dire que ce roman est pour Marc non seulement l’occasion de faire des rappels historiques sur l’Arménie et la vie sur place, mais aussi de considérations sur notre propre société. Il nous montre, à travers l’histoire de son héroïne, une nouvelle génération de jeunes femmes qui s’engagent, avec volonté et compétence, dans l’avenir de leur pays. A mes yeux c’est une leçon d’optimisme pour l’avenir. Merci Marc, je souhaite un franc succès à ton livre !G. Bossière
4 COUV 4 COUV
Une de mes correspondante m’a indiqué que ce roman (480 p.), publié en 1992, sur le peuple arménien et le génocide est extraordinaire. L’auteur, juif allemand, déporté dans un ghetto d'extermination, a travaillé  pendant 4 ans sur son roman. Il s’est documenté  dans les archives à la bibliothèque du Congrès aux USA, en France et bien entendu en Allemagne (bien avant les historiens, Hilsenrath montre dans le Conte de la Pensée dernière l'implication allemande), il est même allé en Arménie turque voir les lieux. Son livre, désormais épuisé en livre de poche, est traduit dans une vingtaine de langues, dont l'arménien et le turc. Il a contribué à la prise de conscience par les intellectuels turcs ayant vécu en Allemagne (A. Ertem, R. Zarakolu, T. Akçam, ..) de la réalité du génocide des Arméniens de 1915. Hilsenrath a été l'invité par deux fois de la République d'Arménie reconnaissante. Il semble peu connu finalement mais peut être est-ce à cause du titre qui n’est pas explicite. Bien qu’il s’agisse d’un roman ce n’est pas un ouvrage de détente, la forme, un peu déconcertante, en est en partie incantatoire et le langage, parfois très cru, bourré d’allusions sexuelles. Il montre très bien la perversion intellectuelle qui a conduit au génocide un exemple en passant de la logique turque exprimée dans le livre:   « Mais les Arméniens veulent rappeler à la réalité la légende de l’empire arménien, dit le mudir. Ils espèrent pouvoir fonder une Etat arménien avec l’aide des Russes, ici même, au cœur de la Turquie. -          Y a-t-il des preuves ? -          Il y a des présomptions, dit le mudir. Des présomptions qui tendent à prouver que les Arméniens sont coupables de trahison. -          Mais y a-t-il ou non une preuve certaine ? -          Cela importe peu, dit le  mudir. Ce qui importe, c’est d’y croire, de croire à la preuve que constitue un ensemble de présomptions crédibles. Vous comprenez cela ? -          Pas très bien dit le journaliste autrichien ». Cela reste un ouvrage qui mérite être lu.  
4 COUV 4e de couv. Couverture COUV
Nous publions bien volontiers les couvertures des ouvrages, toutefois, la meilleure qualité d’image ne peut étre obtenue que dans la mesure où un exemplaire nous est adressé pour traitement par nos soins.
4e de couv Couverture Couvertures
L’association des Français d’origine arménienne et de leurs amis dans le grand Ouest de la Bretagne aux pays de Loire
MZA V11.1
©menezarat.fr
Couverture 4e de couv